Vous êtes ici : Accueil > Master ArTeC
  • Master ArTeC

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Le master ArTeC, développé dans le cadre des Écoles Universitaires de Recherche (PIA III financé par l’Agence nationale de la recherche), est une formation innovante ayant pour objectif de contribuer au renouvellement des formats traditionnels d’enseignements, en plaçant l’étudiant au cœur de son dispositif d’apprentissage. Interdisciplinaire et interculturelle, la formation vise à développer des connaissances et des compétences modulaires, mêlant théories et pratiques expérimentales permettant aux étudiants de comprendre et de s’insérer dans un contexte esthétique et socio-économique contemporain.

    Le master est adossé au Centre Numérique d’Innovation Sociale, un lieu privilégié consacré à la formation expérimentale, au numérique et nouvelles technologies. Les étudiants du master ont un accès prioritaire à ce lieu par les modules innovants pédagogiques qu’ils suivront, l’usage d’un matériel de pointe, les rencontres avec des professionnels et un accompagnement à l’auto entreprenariat et leur insertion professionnelle.

    Si les champs disciplinaires associés à ce master l’orientent vers les domaines des Arts, Sciences Humaines et Sociales et Innovations technologiques, il se positionne néanmoins sur une acquisition de savoirs transversaux de types méthodologiques et réflexifs, transposables dans des situations et des domaines professionnels variés.

    L’approche novatrice de cette formation repose sur plusieurs grands principes :
    Transdisciplinarité. La formation est adossée à 14 mentions réunissant plus de douze domaines de recherche différents. À la croisée des sciences humaines et sociales, des arts, de la communication, du numérique et de l’informatique, les différents parcours du master tissent des liens nouveaux entre ces axes et offrent aux étudiants la possibilité de construire, d’expérimenter et d’approfondir le potentiel comme les limites de ce décloisonnement disciplinaire. 
    Personnalisation des parcours de formation. Chaque étudiant peut ainsi construire son propre parcours de formation à partir d’un catalogue varié d’offres de cours. Un tronc commun d’enseignement est ainsi complété par une grande diversité de formats pédagogiques : workshops, hackathons, séminaires, classes inversées, ateliers-laboratoires, se déroulant en France comme à l’étranger. Dans le cadre d’un suivi pédagogique personnalisé, chaque cursus est individualisé, en accord avec le projet personnel, expérimental et professionnel de l’étudiant.
    Expérimentation. La pédagogie du master et l’ensemble des modules proposés mettent l’accent sur la capacité des étudiants à produire des dispositifs pratiques enrichis par les enseignements, les lectures, les rencontres et les échanges avec les enseignants du master. Chaque étudiant est invité à construire sur deux ans son projet personnel d’expérimentation pouvant prendre la forme d’un rapport, d’une performance, d’un prototype. Inspiré des pédagogies actives, le master développe ainsi la recherche-création comme méthode privilégiée, offrant ainsi la possibilité de mêler une réflexion conceptuelle, un travail actif de recherche et une expérience concrète en laboratoire, avec une mise en forme pratique et technique, une confrontation directe à une mise en application.
    Pédagogie par projet. Le master repose également sur une valorisation du travail collectif, en investissant dans une pédagogie par projet fondée sur la dynamique de groupe. Si le projet d’expérimentation peut être personnel, son élaboration résulte d’un travail de réflexion commun, encouragé par des formats innovants favorisant dialogue et interaction. Cette collaboration fonde par ailleurs la méthodologie d’enseignements, qui met l’accent sur un partage des connaissances et des questionnements plutôt que sur une transmission descendante.
    International. Le master repose sur la mobilité des étudiants qu’il encourage par le biais d’un semestre obligatoire à l’étranger (semestre 9). Chaque étudiant peut également s’inscrire à des modules délocalisés auprès de partenaires, en France comme à l’international. Ces opportunités doivent permettre de développer une approche comparatiste des pratiques dans le cadre d’une future insertion professionnelle.

    3 parcours
    Parcours 1 => la création comme activité de recherche
    Parcours 2 => les nouveaux modes d’écritures et de publications
    Parcours 3 => les technologies et médiations humaines

      Fiche complémentaire avec la maquette des semestres du master

     Dépliant de présentation du master

    Date d’inscription : 8 avril au 23 mai sur e-candidat
    Université Paris Nanterre : https://www.parisnanterre.fr/formation-initiale-/
    Université Paris 8 : https://www.univ-paris8.fr/-INSCRIPTIONS-91-

    Expérimentation

    Chaque étudiant.e est invité.e à construire sur deux ans son projet personnel d’expérimentation. Celui-ci pourra prendre la forme d’un rapport, d’une performance ou d’un prototype. Inspiré des pédagogies actives, le master développe la recherche-création comme méthode privilégiée, offrant la possibilité de mêler une réflexion conceptuelle et un travail actif de recherche à une mise en forme pratique et technique et une mise en application.

    Internationalisation

    La seconde année du master débute par un semestre à l’international : mobilité classique ou compagnonnage (dispositif unique proposant un mois de cours et trois mois de stage auprès de partenaires académiques et professionnels étrangers).

     

    Direction
    Jean-Marie Dallet (Université Paris 8)
    Caroline Damiens (Université Paris Nanterre)
    Marta Severo (Université Paris Nanterre)

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page