Vous êtes ici : Accueil > Transitions sonores
  • Transitions sonores

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Dans le cadre de la Semaine des arts

    Le Festival Transitions sonores propose une réflexion pratique et théorique sur les thèmes de l’écologie sonore, de l’écoute et de la décroissance dans les arts. En filigrane, se posent les questions de l’engagement de l’artiste dans le milieu sonore et dans le contexte économique, politique, social actuel. Des artistes et des théoriciens sont invités à faire des propositions sur ces sujets. Un forum avec la pionnière de l’écologie acoustique Hildegard Westerkamp, un concert, des installations, des séances d’écoute et des promenades sonores composent le Festival.

    Organisation : João Fernandes, Alejandro Reyna, Guillaume Loizillon, Makis Solomos

     

    Mardi 22 mars, 11h-13h (Amphi X) : Forum : L’écoute et l’écologie du son
    Autour de Hildegard Westerkamp (Vancouver, Canada), pionnière de l’écologie acoustique, un débat avec Makis Solomos, Roberto Barbanti et Frédérick Duhautpas.
    Ce forum sur l’écologie sonore montrera que, au cœur de cette nouvelle approche du son et de la musique, se trouve l’écoute. À maints égards, l’écologie du son opère une révolution copernicienne : écouter ne signifie plus sonder les profondeurs de l’âme, mais tendre vers le monde. Prenant le mot « écologie » dans son sens étymologique, il s’agit donc d’explorer les relations du son et de la musique à l’oikos, la demeure commune, le monde.

     
     

    Mardi 22 mars, 9h-10h30 (A010) ET 15h-17h (Ville de Saint-Denis). Promenade Sonore
    « En tant que praticiens de l’écologie acoustique et dans l’esprit de la conscience écologique, nous savons que nous sommes positionnés dans un paysage sonore : comme tous les êtres humains, nous sommes des auditeurs et des faiseurs de son dans ce monde, et par conséquent des participants actifs à la création de notre paysage sonore. Une promenade sonore consiste en une pratique qui souhaite nous faire prendre pleinement conscience de notre position au sein du paysage sonore » (H. Westerkamp)
    L’une des actions importantes du Festival Transitions sonores sera une promenade sonore organisée par Anastasia Chernigina (doctorante), des étudiants de master et sous le patronage de l’invitée du Festival, Hildegard Westerkamp. La promenade sonore elle-même aura lieu l’après-midi, la matinée la préparera.
    Il est impératif de s’inscrire au préalable en écrivant à : anastasya.cherni yandex.ru et Makis.Solomos univ-paris8.fr (nombre maximum de participants : 20)

     

    Mardi 22 mars, 15h-17h (A010). Projection de films et débat
    Projection des films Ecoutes croisées (réalisateur : Peterson Almeida, 26’) et Les oreilles à fleur de peau (image : Manon Pietrzak et Maxime Gourdon, son : Lucien Richardson, 13’).
    Ces films illustrent les actions réalisées par Pascale Criton dans le cadre du projet Labex ArtsH2H « Musique, philosophie et écologie du son ».
    La projection des films sera suivie d’un débat avec le public.

     

    Mardi 22 mars, 18h-19h30 (AMPHI X). Concert
    Concert en partenariat avec la compagnie musicale Motus.
    Interprétation acousmonium : Nathanaëlle Raboisson, les compositeurs.

    Suite à un appel à œuvres musicales sur les thématiques du Festival, pour lequel ont été reçues plus de 200 propositions, un jury a retenu les pièces suivantes qui seront diffusées pendant le concert : Julia Bejarano Lopez, Une caracola de Pájaros ; Marie-Hélène Bernard, Trois croquis vietnamiens ; Hugues Germain, Bruit blanc ; Vincent Guiot, Reste(s) ; Cheryl Leonard, Ablation Zone. Quelques autres pièces retenues seront entendues durant les séances d’écoute (cf. infra).
    Ce concert d’œuvres acousmatiques donnera également à entendre une pièce de Hildegard Westerkamp, Für Dich (2005, huit pistes), basée sur le poème Liebes-Lied de Rainer Maria Rilke ainsi que sur des sons environnementaux d’Allemagne du nord et de la côte ouest du Canada.
    (Jury pour la sélection des pièces : Pascale Criton, Agostino Di Scipio, Christine Groult, Nathanaëlle Raboisson, Michel Risse et les organisateurs du Festival)

     

    Installations sonores et scéances d’écoute


    Mardi 22 mars, 14h-18h (A133).

    Kumiko Iseki, 1969 : jusque là, ça va ! (installation)
    Un titre en forme de clin d’œil à Gilles Deleuze dont c’était l’une des expressions favorites, mais aussi pour signifier qu’un monde, celui de l’après-guerre, celui de la foi en la production illimitée de bien matériels, prend fin dans les soubresauts des évènements de l’année précédente.

     

    Mardi 22 mars, vendredi 25 mars, 14h-18h (Fontaine orientale, bâtiment A, premier étage).

    João Fernandes, Alejandro Reyna, Federico Rodriguez, Source (installation)
    L’objectif est de mettre au milieu de l’espace universitaire l’expérience de ceux qui n’ont pas de lieu pour la partager. On croit que c’est à partir de la transmission de notre vécu quotidien que notre expérience collective s’enrichit, et que les problèmes et éventuelles solutions spécifiques aux doctorants en arts émergeront. En tant que chercheurs, musiciens et compositeurs, nous voulons participer à la création de cet espace, sous forme d’œuvre.

     

    Mercredi 23 mars, 11h-15h (salle A013). Séances d’écoute
    Ces séances, organisées par Grégoire Bressac, proposent des écoutes collectives, dans une ambiance sereine et propice aux discussions, découvertes et réflexions. Des thèmes autour de l’écosophie y seront centraux : espace, acoustique du lieu, attention, temps et passages entre différentes écoutes. Le programme d’écoutes sera riche et pointu, et le cadre confortable pour une écoute de qualité.

     

    Jeudi 24 mars, 14h-18h (salle A133).

    Vincent Guiot, Drondes (1.2) (installation)
    Drondes (1.2) est une série d’expériences d’écoute qui s’inscrit dans un projet de mémoire sur la drone music. Elle est articulée autour de deux questions : comment percevons nous le passage du temps lorsque nous sommes immergés dans un espace sonore continu de plusieurs heures ? Comment évoluent les réponses de notre corps à l’écoute des ondes ?

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page